• ...et oui, ENCORE!

    Au cas où vous l'aurez ignoré, ils (ils c'est un groupe de gens avec l'argent et le talent nécessaire) ont sorti un film du Petit Prince, en images de synthèse.

    Il ne s'agit pas d'une adaptation littérale du live d'Antoine de Saint-Exupéry mais d'un prolongement tout à la fois libre et fidèle de Laurent Bergers et Jean-Louis Martinoty.

    Voici un résumé trouvé sur internet:

     

    Le Petit Prince vit paisiblement sur la planète B612 avec sa Rose et son fidèle ami Renard. Mais un terrible danger menace les étoiles : le Serpent a pour objectif de les éteindre une à une pour plonger l'univers dans l'obscurité.

    Le Petit Prince se lance alors à la poursuite du Serpent pour sauver les astres et leurs habitants des méfaits de son pire ennemi. Son voyage à travers l'univers l'entraîne tout d'abord vers un monde où le temps s'est étrangement déréglé...

    Les couleurs sont juste SOMPTUEUSES, on a le DVD à la maison, je ne l'ai pas vu en entier, seulement quelques extraits, c'est un délice pour les yeux. 

    voici quelques images pour vous faire une idée!

    juste là, c'est la jaquette du DVD!

    (en plus, le Renard est trop mignon. rien que pour ça, ça vaut le coup d'oeil! )


    Journal pas si intime

    Journal pas si intimeJournal pas si intime
    Journal pas si intimeJournal pas si intime


    votre commentaire
  • ...sortait de sa bouche ce langage.

    Je suis tombée par hasard sur cette image, en cherchant un nouveau fond d'écran pour l'ordinateur des Grumeaux (mon plus petit frère et ma soeur, qui ont le même âge à quelques mois près, mais c'est compliqué et long à expliquer, j'ouvrirai donc mon coeur (mouhahaha!) une autre fois. là, j'ai la flemme.)

    Je voulais la partager avec vous (enfin ceux qui me lisent, quoi! ^^' )

    C'est une image tirée de l'histoire Le Petit Prince, de Saint-Exupéry. 

    J'aime beaucoup cette histoire, tout poétique, toute douce, avec des réflexions pas si bêtes (pour un gamin ermite, il fait fort, le P'tit Princeton). J'aime particulièrement le passage du Petit Prince avec le Renard, lorsqu'ils parlent d'amitié, de champ de blé, et d'apprivoiser l'autre.

    Il me semble que l'image a été colorisée à l'ordinateur. Il me semble, hein!

    J'aime beaucoup ces couleurs, toutes douces, toutes colorées à la fois. Je me régale les yeux! 

     

    dessin


    1 commentaire
  • Y a des jours comme ça, où tu n'as pas envie de sortir de chez-toi, où ton seul souhait est de rester tranquille peinard devant un bon bouquin, où à geeker (comprendre passer la journée devant la TV ou l'ordinateur comme une loque). 

    Y a des jours comme ça, les gens te sortent par les yeux, t'as envie de voir personne, juste qu'on te fiche une paix royale. Même le cuicui des oiseaux t'abhorre. Sans parler du facteur, qui vient sonner à la porte pour te remettre un colis venant de Cacafouille les Oies, d'une personne dont tu n'as JAMAIS entendu parler de ta vie. Passons.

    Donc, tu restes peinard dans ton plumard (wah ça rime) à bouquiner (ou à geeker) en pyjama, avec une tête de dinosaure et la crinière de Simba mal réveillé.

    (Vous avez lu ou vu Bridget Jones ? Quand elle traîne chez elle lamentablement en attendant le grand amour et en buvant de la vodka et en chantant sur du Celine Dion trépassé ? Ben c'est un peu ça.)

    Et puis, t'en as marre de lire, alors tu te lèves, tu bois un verre de coca (parce-que y a pas de vodka chez-toi (et puis même, si t'aimes pas l'alcool (comme moi (regard de petite sainte )) tu prends du coca quoi)), et tu regardes par la fenêtre, non sans maudire avec délectation et application les oiseaux piaillards qui te déchirent les oreilles. 

    Tu réfléchis. Tu sais pas pourquoi, tout d'un coup, p'tet que la fleur dans ton jardin (jonquille sauvage ? ) t'as inspiré, ou que le soleil a fait étinceler le toît du voisin, tu sais pas. Sur le coup, tu penses pas trop à ça.

    Commence alors un débat psychologique d'un niveau très élevé, à faire pâlir d'envie Einstein et Proust et Kant et je sais plus qui. N'oublie pas que tu es dans un état préhistorique longue conservation, donc c'est un miracle que tu parviennes à constuire UNE pensée cohérente. 

    Tu te dis:

    "- Est-ce-que je vais passer le reste de ma vie comme ça, à gueuler sur des piafs et boire du coca qui n'a plus de bulle, à lire ou mater la TV en pensant à rien, et à me demander pourquoi, mais pourquoi je suis toujours célibataire, pourquoi j'ai pas de copain, POURQUOIIIII alors que j'ai une tête d'évadée d'hôpital psychiatrique ?"

    Et là, tu trouves la réponse, mais faut dire aussi que dans ton état, tu t'en fiches pas mal -tu pleureras plus tard. Tu te dis qu'entre être l'épouse d'un avocat richissime et être couverte de bijoux MAIS triste comme les pierres, à tourner en rond dans une superbe maison vide, OU être une loque dîplomée de l'Université des Fainéants MAIS vivre heureuse et faire ce que tu veux en envoyant chier les règles de bienséance, ton choix est fait.

    Tu te ressers un verre de coca.


    votre commentaire
  • Après 'Harry Potter et les joies de Facebook', 'Parler Fourchelang grâce à Reverso'...

    Voici une application -qui ne se télécharge pas, c'est directement jouable en ligne- qui permet de traduire des mots...normaux, en mots Fourchelangue.

    La voix de la dame (ou du monsieur ??!!) est un peu angoissante, mais c'est très réussi, dans l'ensemble. Si vous vous ennuyez, voila une nouvelle langue à apprendre.

    Bientôt, des guides touristiques palabreront sur la tour Eiffel en Fourchelangue, vous verrez.

    Y a de l'avenir, les gars, y a de l'avenir.

     

    LIEN --> c'est par les choupinets!


    2 commentaires
  • Une amie m'a fait découvrir cette fanfiction, que nous avons toutes les deux trouvée excellente! Nous avons aussi beaucoup ri.

    avis à tous les fans d'Harry Potter, Ron, Hermione et leurs amis, cette histoire est pour vous! 

     

    Ici


    votre commentaire
  • Parfois, on va à la bibliothèque. Si elle est moderne, et qu'il y a des C.D et des DVD, c'est une médiathèque, mais ce n'est pas le sujet.

    Parfois, on va à la bibliothèque. On se tord la tête pour lire les titres des livres qui sont rangés sur les étagères, et s'ils nous interpellent, on prend le livre concerné, on regarde la couverture, on lit le résumé, et parfois, on va jusqu'à le feuilleter. S'il nous convainc ou nous semble intéressant, on l'emprunte.

    A la maison, on le lit. Et on le ramène à la bibliothèque en se frottant le ventre, satisfait.

    Ca, c'est pour les livres sans saveur.

    Mais s'il s'agit d'un livre de Marie-Aude Murail (et de Anna Gavalda, mais ça c'est une autre histoire), ça ne s'arrête pas là! 

    Si l'on est avocat, huissier ou comptable, et qu'on a pleuré en lisant, ou rit, ou qu'on a eu peur peur peur quand Siméon va à l'hôpital, ou que Simple s'évade de sa prison nommée Malicroix, on s'en veut de s'être autant ému, surtout pour un si petit livre avec si peu de prétention. Même pas un best-seller, dis-donc. (ouais, je kif la race des préjugés généralisés...et alors ?)

     

    Et voila où je voulais en venir (oui c'est longuet je sais... mais rien à cirer ): Marie-Aude Murail est une femme de coeur, et si ses livres sont sans prétention, c'est qu'elle-même ne l'est pas. De prétentieuse.

    Petite anecdote: j'ai (après une loonnngue hésitation!) décidé de lui écrire, de lui envoyer un mail, après avoir pécho son adresse e-mail sur son site officiel. 

    Figurez-vous qu'elle m'a répondu le lendemain (au diable les longues listes d'attente pour recevoir une réponse, comme c'est probablement le cas pour J.K Rowling ou Stephanie Meyer, ou encore Christopher Paolini!), et avec naturel et chaleur.

    Donc ouais. M.A Murail, c'est une femme bien. Rien qu'en lisant, ses livres, de toute façon...on peut difficilement se tromper.

    Sees livres nous transportent. C'est bien simple! Ses personnages sont si...vrais, si attachants, si beaux, qu'il est impossible de ne pas les aimer. Ils sont réels et crédibles, et OH MON DIEU que ça fait du bien! 

    Je vous conseille à toutes et à tous cette auteure d'exception qui, à mon avis, mériterait d'être plus connue. A bon entendeur, salut. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique